Canadian Association of University Teacher, Association canadienne des professeures et professeurs d'universit�

Canadian Association of University Teachers
Association canadienne des professeures et professeurs d'université

Source en ligne de l’ACPPU pour les professionnels à la recherche d’un emploi dans le secteur de l’éducation supérieure ou cherchant à y combler un poste

Retour
Partager:
| Imprimer

Professeure ou professeur et titulaire de chaire de recherche «Éducation et communautés francophones

University of Ottawa

Dans le cadre d’une expansion majeure de ses programmes de recherche, la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa sollicite des candidatures pour pourvoir un poste de professeure ou professeur et de titulaire d’une Chaire de recherche sur le monde francophone de l’Université d’Ottawa.

La Faculté d’éducation est située sur le territoire ancestral non cédé du peuple Anishinabé-algonquin, en plein cœur de la capitale du Canada. Elle offre un environnement intellectuel stimulant pour sa population étudiante, les chercheuses et chercheurs en éducation et la soixantaine de personnes qui composent son corps professoral. Ce recrutement s’intègre aussi au plan stratégique 2025 de la Faculté d’éducation qui mise sur l’innovation, les technologies éducatives, une francophonie dynamique, les droits autochtones, l’antiracisme, l’équité et la justice sociale.

Titre du poste/chaire : Professeure ou professeur et titulaire de chaire de recherche «Éducation et communautés francophones de l’Ontario»

La Faculté d’éducation souhaite développer le pôle de recherche en éducation pour les communautés francophones minoritaires de l’Ontario. Ce poste/chaire, menant à la permanence, privilégie la recherche, la formation d’étudiantes et d’étudiants aux cycles supérieurs ainsi que la mobilisation des connaissances sur tous les enjeux et défis en éducation touchant les communautés linguistiques francophones minoritaires de l’Ontario.
Il est attendu que le candidat ou la candidate à ce poste peut remplir les tâches suivantes :
A – Tâches reliées au poste de professeure ou professeur
Les fonctions d’un membre du personnel enseignant incluent, dans les proportions diverses :
a) des activités d’enseignement ;
b) des activités savantes se manifestant par la recherche, la création littéraire ou artistique, ou les activités professionnelles ;
c) des activités reliées au service à la communauté universitaire ;
d) supervision d’étudiantes et d’étudiants aux études supérieures.
Terme : Poste menant à la permanence / ouvert à tous les rangs

B – Description et activités liées à la Chaire de recherche
Intitulé de la chaire : « Éducation et communautés francophones de l’Ontario »
Le programme de recherche envisagé portera sur l’éducation francophone en Ontario français et ses enjeux pluriels, liés, entre autres, à la diversité et à l’inclusion, ainsi qu’à la vitalité linguistique des communautés francophones de l’Ontario. Le ou la titulaire de ce poste pourra s’intéresser à l’un ou l’autre (ou à plusieurs) des niveaux scolaires (de la petite enfance à l’enseignement supérieur). Le terme éducation est ici considéré dans un sens large, ne se limitant pas forcément au milieu scolaire.

La Chaire de recherche Éducation et communautés francophones de l’Ontario sera explicitement rattachée à la Faculté d’Éducation et au Collège des Chaires de recherche sur le monde francophone (CCRMF) de l’Université d’Ottawa. Ce programme d’excellence se veut l’une des plus importantes dynamos de la recherche sur les francophonies ontarienne, canadienne et internationale. En plus des avantages pécuniaires et des dégrèvements d’enseignement liés à cette Chaire de recherche, la Chaire « Éducation et communautés francophones de l’Ontario » formera l’une des 11 chaires du programme et bénéficiera de l’appui et de la coordination du Collège des chaires de recherche.
Les chaires sont prioritairement définies par les domaines de recherche sur lesquels porte le travail du chercheur ou de la chercheuse et s’inscrivent dans la continuité des Axes stratégiques de recherche de l’Université.

La chaire « Éducation et communautés francophones de l’Ontario », d’une durée de cinq ans et renouvelable une seule fois, est accompagnée d’un fonds de recherche annuel de 25 000 $ pour la durée du mandat (soit un total de 250 000 $ sur 10 ans). Le ou la titulaire devra consacrer l’ensemble des ressources du programme proposé à la recherche, à la recherche de financement ainsi qu’à la mobilisation et la diffusion des connaissances.
En outre, le ou la titulaire pourra bénéficier, après entente avec la Faculté, d’au moins deux dégrèvements de cours par an (6 crédits), pour travailler aux différentes composantes et tâches de son programme de recherche (au moins 20 dégrèvements au total sur 10 ans).
La personne choisie devra posséder un leadership certain et un engagement exemplaire dans la promotion de l’éducation et de la recherche en français, tout particulièrement en Ontario français. Elle sera appelée à participer activement aux activités du Collège des chaires de recherche sur le monde francophone et à collaborer régulièrement avec les autres titulaires des chaires du CCRMF.

Rémunération : Le salaire de base des professeures adjointes et professeurs adjoints est de 89 622 $ (à partir du 1er mai 2023)
Entrée en fonction : Le 1er juillet 2023

Avantages sociaux : L’Université d’Ottawa fournit un régime complet d’avantages sociaux qui incluent une assurance contre l’invalidité prolongée, une assurance-vie de base, une assurance maladie supplémentaire, un régime de pension de l’Université d’Ottawa, une assurance-vie facultative, et des frais de déménagement.

Emplacement : Faculté d’éducation, Université d’Ottawa, Ottawa, ON K1N 6N5

Personne-ressource : Anne-Marie Dionne, Vice-doyenne aux programmes d’études de premier cycle, Faculté d’éducation, Ottawa, ON K1N 6N5. vdprog@uottawa.ca
Exigences préalables :
• Éducation : Ph. D. ou équivalent dans un domaine relié au poste.
• Expérience de travail :
o Excellent dossier de recherche tel que démontré par les publications, le financement obtenu à titre de chercheuse principale ou chercheur principal auprès d’organismes subventionnaires reconnus (CRSH, CRSHG, CRI, FQRSC, etc.).
o Des partenariats de recherche bien établis dans les milieux de l’éducation et de la recherche en sciences humaines et sociales
o Connaissances démontrées pour l’enseignement aux cycles supérieurs (une expérience en formation à l’enseignement est un atout).
o Excellentes compétences en français. Permanence conditionnelle à la connaissance passive de l’anglais. Le bilinguisme anglais-français est donc un atout.

Dossier de candidature :
• une lettre de présentation ;
• un curriculum vitæ complet à jour ; (veuillez inclure les interruptions de carrière, telles que des congés parentaux ou de maladie, qui peuvent avoir eu une incidence sur votre dossier de recherche. Celles-ci seront prises en considération dans le processus de sélection) ;
• un plan de recherche incluant les grandes orientations du programme de la chaire de recherche (2 à 3 pages) dans lequel on devra retrouver :
o le programme de recherche sur plusieurs années (5 à 10 ans) et selon plusieurs sous-thématiques ;
o un plan de publication et de recherche subventionnaire ;
o un cadre de financement à court et moyen terme (subventions fédérales ou provinciales visées) ;
o quelques idées d’activités de mobilisation des connaissances, de rayonnement afin d’accroitre la visibilité de la chaire ;
o les collaborations possibles avec d’autres programmes de recherche, notamment ceux des titulaires actuels du Collège des chaires, en Ontario, mais aussi en lien avec la francophonie canadienne et internationale ;
• une déclaration de philosophie d’enseignement incluant les évaluations des étudiants, touchant, notamment, l’encadrement de jeunes chercheures et chercheurs associés à la chaire (1 page) ;
• une déclaration sur la philosophie et les pratiques concrètes en matière d’équité, de diversité et d’inclusion (1 page) ;
• le nom et l’adresse courriel de quatre évaluatrices ou évaluateurs indépendants sans conflits d’intérêts, dont au moins une personne de l’étranger. Ces noms seront potentiellement utilisés pour évaluer le dossier de Chaire de recherche.

Date limite : le 15 février 2023

Les candidatures doivent être soumises par voie électronique via le site Web des carrières académiques de l’Université d’Ottawa : https://uottawa.njoyn.com/CL3/xweb/Xweb.asp?tbtoken=YF5eRBhYDVABZ3ZxQVxXHU9LA2xRaVVbdSNMISwED3leKDYdUENvcRN3dUEYGhBVTHZiF3Y%3D&chk=ZVpaShM%3D&clid=57566&page=jobdetails&jobid=J0123-0708&BRID=EX198705&SBDID=1&LANG=2

L’Université d’Ottawa entend offrir à sa communauté universitaire un milieu de leadership et de savoir où règnent l’équité, la diversité et l’inclusion. Nous encourageons donc vivement les Peuples autochtones au Canada, les membres de minorités visibles (personnes racisées), les personnes en situation de handicap et les femmes, au même titre que toutes les personnes qualifiées possédant les compétences et les connaissances nécessaires pour travailler de manière constructive avec des communautés où règnent l’équité, la diversité et l’inclusion, à poser leur candidature. Les personnes qui appartiennent à au moins un de ces groupes sont invitées à remplir le questionnaire d’auto-identification lorsqu’elles soumettent leur candidature.

Conformément aux exigences gouvernementales, toutes les personnes qualifiées sont invitées à poser leur candidature; la priorité sera toutefois accordée à celles ayant la citoyenneté canadienne ou la résidence permanente. Au moment de soumettre votre candidature, veuillez indiquer si vous avez l’autorisation de travailler au Canada.

Tout au long du processus de recrutement, l’Université d’Ottawa offrira des mesures d’adaptation aux personnes candidates ayant un handicap. Si nous vous invitons à poursuivre les étapes du processus de sélection, veuillez nous informer de toute mesure d’adaptation dont vous avez besoin en écrivant au Cabinet de la vice-provost aux affaires professorales à vra.affairesprofessorales@uOttawa.ca. Toutes les informations reçues seront traitées de manière confidentielle.

L’Université d’Ottawa est fière de sa tradition de bilinguisme, vieille de plus de 160 ans. Par l’entremise de son Institut des langues officielles et du bilinguisme, l’Université offre aux membres de son personnel, ainsi qu’à leur conjoint ou conjointe, des cours de langue seconde.